Soutien + Responsabilité + Employabilité + Inclusion sociale + Empowerment = Rétablissement

Pour chaque bénéficiaire, une inclusion dans le dispositif favorisant l’empowerment.

 

Le DARIC est conçu comme une co-construction avec les bénéficiaires qui participent à chaque niveau du dispositif. Le principe repose sur l’identification et la valorisation des compétences de chacun et l’accompagne dans l’exploration et la réalisation de ses objectifs à partir de ses ressources personnelles. Il favorise l’empowerment, la reprise de pouvoir sur sa vie.
Fonctionnement général :
– Chaque bénéficiaire est demandeur de son entrée dans le dispositif
– Il choisit de s’inscrire dans le dispositif et décide des activités auxquelles il souhaite participer
– En signant son contrat, il accepte de devenir membre de l’association à part entière.
– Lors des bilans trimestriels, le bénéficiaire peut convier les personnes de son choix. Réalisé en sa présence, le bilan a pour objectif de faire le point avec l’ensemble des personnes concernées par le parcours et la prise en charge du bénéficiaire.
– Une réunion générale a lieu chaque mois. Elle rassemble les bénéficiaires, l’équipe au complet et la coordinatrice du projet. Lors de la première réunion générale, les bénéficiaires élisent deux représentants qui rédigeront l’ordre du jour des réunions générales ultérieures en collaboration avec l’ensemble des bénéficiaires.
– Un comité de pilotage (équipe et représentants des bénéficiaires) se réunit régulièrement pour évaluer le fonctionnement du dispositif et étudier les pistes d’amélioration.

Ateliers :

  • Dans le cadre des ateliers informations-débat, les thématiques abordées et leur ordre de priorité est décidé par l’ensemble du groupe. Chaque bénéficiaire peut prendre en charge une thématique qui l’intéresse pour laquelle il fait les recherches nécessaires, si besoin avec son référent ou un intervenant extérieur.
  • Pour les ateliers de remobilisation, les bénéficiaires sont impliqués dans le choix des activités à réaliser. Ils sont inclus dans les réflexions en termes de finalité. La répartition des tâches et fonction de chacun est une décision du groupe au quotidien. La responsabilité de l’atelier et la gestion du groupe peuvent être confiées à un bénéficiaire, en présence du moniteur d’atelier, qui a alors un rôle d’exécutant.
  • Tout bénéficiaire peut proposer un nouvel atelier, une activité spécifique en réunion générale : l’ensemble des personnes présentes se positionnent pour le valider (ou pas).